Je participe au fonctionnement d'une maison d'accueil de mineurs exilés

Publié par Orlane M. de l'Association Centre De La Réconciliation

Publics aidés

Personnes en difficulté

Jeunes / enfants

Nouveaux Arrivants / Réfugiés

Personnes en situation d’exclusion

Mission sur le terrain
📍 59139 Wattignies
Présentation de la mission

Les jeunes hébergés à la maison de Wattignies sont arrivés en France sans famille. En attendant la reconnaissance de leur minorité, ni considérés mineurs aux yeux de l’Aide Sociale à l’Enfance du Département, ni considérés majeurs aux yeux de l’État, ils sont sans ressource et n’ont, entre autres, pas de solution d’hébergement. Pour pallier ce manque et permettre à ces jeunes d’avoir un toit, la « maison de Wattignies », avec 14 places, accueille plus d’une quarantaine de jeunes par an.

L'occasion de créer des liens forts avec les jeunes hébergés en venant partager le diner, faire de l'aide au devoir, proposer des activités...

Précisions

Une quinzaine de bénévoles gravite autour de l’organisation de la maison de Wattignies. C’est grâce à leur implication que les jeunes sont approvisionnés en nourriture, qu’ils partent quelques jours en vacances chaque année dans la région ou qu’ils reçoivent les visites régulières des bénévoles pour des repas, du soutien scolaire. De nombreuses responsabilités pour améliorer l’accompagnement des jeunes sont encore à pourvoir. Vous souhaitez vous impliquer dans la gestion quotidienne de la maison et pour l’accompagnement des jeunes hébergés ? Bienvenue !

Découvrez l'Association Centre De La Réconciliation

L’association soutien des mineurs isolés étrangers en cours de reconnaissance de leur minorité dans la métropole lilloise, jusqu'à leur reconnaissance de minorité ou jusqu'à leur majorité. L‘association soutien également les femmes et les enfants qui sont en attente de solutions d‘hébergement.

Centre De La Réconciliation

Ils recherchent 50 bénévoles

32 personnes déjà inscrites

+29

Durée de la mission

2 heures par mois

En fonction de vos disponibilités

2 heures par mois