Solidarité et insertion

Je participe à la réinsertion des détenus par des visites régulières et enrichissantes

Publié par JOSETTE BARTHELEMY de l'Association

ANVP - Antenne Meurthe et Moselle

Publics aidés

Personnes en difficulté Personnes en situation d’exclusion
Activité

Lutte contre l'isolement
Mission en autonomie
📍 Nancy (54100), Toul (54200)
Précisions sur la zone d’intervention : Maison d'arrêt de NANCY-MAXEVILLE Centre de détention DE TOUL Centre de détention d'écrouves  
Présentation de la mission

Je participe à la réinsertion des détenus par des visites régulières et enrichissantes

Guillemets

Vous êtes majeur(e) ,disponible, capable d'écouter sans juger, patient(e), vous maîtriser vos émotions, vous souhaitez participer, par votre action bénéfique auprès des détenus, à la lutte contre la récidive :  alors rejoignez nous ! des formations et des groupes de parole vous seront régulièrement offerts. 

Précisions

Nous rencontrons les personnes que nous a confiées le DPIP (Directeur pénitentiaire d’insertion et de probation de l’antenne locale), dans un local aménagé. Nous voyons 2 à 6 personnes, toujours les mêmes. Nous prévenons l’établissement de notre visite suivant des modalités déterminées avec chaque SPIP. 

Les entretiens se déroulent hors de la présence d’un surveillant

Notre protection est bien évidemment assurée ; les surveillants ne sont jamais loin et nous avons une alarme à notre disposition. 

Découvrez l'Association ANVP - Antenne Meurthe et Moselle
Cette association créée en 1931 sous le nom d’«Œuvre de la Visite de Détenus dans les Prisons » puis « Association Nationale des Visiteurs de Prison » vient de prendre le nom d’ « Association Nationale des Personnes placées sous main de justice ». En effet, fidèle à ses objectifs, l’ANVP apporte, depuis des décennies, aide et soutien aux personnes incarcérées afin qu’elles réussissent leur réinsertion sociale lors de leur libération, limitant ainsi les risques de récidive. Son action s’étend désormais aux personnes, placées sous main de justice et qui ne sont pas ou plus détenues dans un établissement pénitentiaire fermé. C’est ce qu’on appelle le milieu ouvert ou « hors les murs ». L’ANVP est partenaire de l’Administration Pénitentiaire et assure sa mission en complémentarité avec le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation ( SPIP). En milieu fermé, (maison d’arrêt, maison centrale, ou centre de détention …). 1 détenu sur 20 n’a aucune visite durant son incarcération. « Avoir un visiteur ou une visiteuse », pour le détenu, c’est rencontrer une personne qui a le temps de l’écouter, qui l’accompagne dans les moments difficiles, qui lui redonne confiance, qui le motive, qui l’encourage, qui lui parle de la pluie, du beau temps, de football, de culture, qui le fait rire, qui se tait, qui ne le juge pas. « Accompagner un détenu » c’est lutter contre les effets néfastes de l’incarcération tout en respectant les règles qui s’imposent. C’est rendre leur dignité aux détenus, les inciter à rester actifs pour éviter la désocialisation. Il est possible, sous certaines conditions, d’animer ou organiser des activités (jardin, cuisine, lecture etc). Ces missions nécessitent le sens de l’écoute, du contact, la patience, l’adaptabilité, la tolérance, la discrétion, la maîtrise de soi. Il ne s’agit pas de s’apitoyer mais d’écouter et de préparer, avec eux, la sortie. Il faut être disponible au moins une ½ journée par semaine. Franchir les grilles d’une prison n’est pas une démarche simple. Le bénévole de l’ANVP est accompagné(e), dans ses débuts, par un(e) visiteur(se) expérimenté(e) et reçoit une formation. Tout au long de son engagement, il sera appelé(e) à participer à des réunions et invité(e) à des formations. En milieu ouvert, « Hors les murs ». La mission d’écoute et de soutien est la même. Le bénévole rencontre les personnes majeures placées sous main de justice dans un lieu neutre, les accompagne dans leurs démarches (recherche de travail, de logement, etc.), dans leurs sorties sociales ou culturelles, en complément de l’action menée par le SPIP en milieu ouvert. Aux qualités demandées au visiteur en prison, s’ajoute ici celle de savoir travailler en équipe. L’accompagnement cesse dès que la personne est libérée de toutes contraintes. Une formation obligatoire précède la mission Les effectifs des visiteurs ne sont pas suffisants pour satisfaire les demandes des détenus. Nous recrutons des bénévoles. Rejoignez l’Association des visiteurs des personnes placées sous main de justice dans l’une et/ou l’autre de ses missions Dans les deux cas, vous devrez obtenir un agrément de l’administration pénitentiaire qui nécessite quelques semaines d’attente. Vous serez aidé(e)s dans vos démarches par l’ANVP.
ANVP - Antenne Meurthe et Moselle
Ils recherchent 10 bénévoles
Durée de la mission
Une demi-journée par semaine
Du lundi au vendredi de 14h à 18 h
Vous pourriez aussi aimer …
Suivant
Une demi-journée par semaine