Mission bénévolat
Prévention et protection Santé pour tous

Je lutte contre les maltraitances infantiles

  • picker

    Mission en présentiel
    Marseille 13000 Marseille

  • public
    Bénéficiaires
    Jeunes / enfants

L’association « Les Papillons », loi 1901 à but non lucratif et reconnue d’intérêt général, lutte contre les violences faites aux enfants. Notre objectif est de déployer des Boîtes aux Lettres Papillons© dans les écoles et les centres sportifs pour aider les enfants à libérer leur parole des maltraitances dont ils sont victimes. Aujourd’hui, 850 adhérents portent notre projet dans plus de 85 départements. Si vous êtes sensibles à la défense des droits de l’enfant, aidez-nous à déployer leurs ailes et faire vivre notre dispositif sur la ville de Marseille, nous avons besoin de bénévoles et de référents.
Mission récurrente
194 places disponibles
200 bénévoles recherchés
À plusieurs on est meilleur ! Et si vous partagiez cette mission à votre entourage ?

Le mot de l'organisation

Par votre participation, vous aiderez les enfants maltraités à déployer leurs ailes.


  • Objectifs de votre mission

    Relever les mots/maux des enfants maltraités. Nous mettons en place des boites aux lettres dans les écoles et clubs de sport qui permettent aux enfants de déposer des messages.

  • Description et règles à appliquer

    Il est demandé au bénévole de relever le courrier des boites aux lettres Papillons dans les écoles et les clubs de sport. 

    Les relevés sont organisés deux fois par semaine, en fonction de vos disponibilités.

    Une fois le courrier recueilli par le bénévole, les mots laissés par les enfants doivent être scannés pour envoi à l'association et traitement par celle-ci. Il est donc nécessaire de disposer du matériel informatique nécessaire pour procéder à l'envoi (scanner, ordinateur et connexion internet).


Prêt à rejoindre le mouvement ?

Inscrivez-vous à la mission et l'organisation vous recontactera dans les plus brefs délais. Vous pourrez aussi échanger avec elle pour obtenir plus de précisions.

Chacun pour tous